AIFIC
Association d'Ile-De-France des implantés cochléaires
Accueil L’implant Cochléaire
Agenda des évènements
Agenda :
Mai
2017
  • LUN
  • MAR
  • MER
  • JEU
  • VEN
  • SAM
  • DIM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
 
Contact
Pour toutes vos questions, contactez-nous :
Contact
Par téléphone :
06 48 55 13 82 uniquement SMS
Par courrier :
3 bis, rue de Groslay
95690 Frouville
Par mail :
Contact pour adhésion et assurance :
Par formulaire de contact :
En cliquant ICI ou sur l'oreille !
Partenaires

Associations :

Fabriquants :

 L’implant Cochléaire

Historique

La première implantation cochléaire fut réalisée en France, à Paris, au cours de l’année 1957. Elle a permis d’obtenir chez le patient des sensations sonores par stimulation électrique.

De 1957 à 1985 nous assistons aux premières expérimentations, prototypes et fabrication des premiers modèles d’implants. L’ensemble des recherches ont été effectuées en France, aux Etats-Unis, en Autriche et en Australie.

Commercialisation de la première génération d’implants cochléaires de 1985 à 1995. Le boitier à cette époque, avait la taille d’un paquet de cigarettes.

Les agences de santé des pays occidentaux vont progressivement autoriser la pose de ces implants chez l’adulte et chez l’enfant.

Depuis 1995, les premiers processeurs miniaturisés, de type « contour d’oreille » sont commercialisés.

L’évolution des technologies et la miniaturisation des composants électroniques vont permettre la fabrication d’implants de plus en plus performants.

Fonctionnement

L’implant cochléaires se compose de plusieurs ensembles :

  • Un ensemble interne mis en place chirurgicalement (l’implant proprement dit)
  • Un ensemble externe visible (le processeur). Cet ensemble est amovible.

Crédit photo CochlearTM

L’ensemble interne de l’implant se compose de plusieurs éléments.

  • Un ensemble d’électrodes : 15 à 22 réunies sur un porte-électrodes inséré dans la cochlée au niveau de l’oreille interne (près des fibres du nerf auditif).
  • Un récepteur stimulateur placé chirurgicalement derrière l’oreille, sous la peau (il décode les informations reçues de l’extérieur par le processeur grâce à une antenne et les transmet aux électrodes.

L’ensemble extérieur, (processeur vocal ayant la forme d’un contour d’oreille) est équipé d’un microphone qui capte les sons, les transforme en impulsions électriques et les transmet vers l’antenne qui elle-même les transmet à travers la peau vers l’implant.

L’opération chirurgicale

L’implantation cochléaire respecte un organigramme très précis.

Un bilan avant implantation :

  • Un examen ORL.
  • Un audiogramme complet.
  • Un examen complet de l’équilibre.
  • Un examen des potentiels évoqués auditifs (PEA)
  • Un bilan orthophonique.
  • Réalisation d’une IRM ou d’un scanner pour visualiser l’anatomie de la cochlée
  • Une évaluation neuropsychologique.
  • Un examen par un médecin psychiatre.
  • Des rencontres avec d’autres patients implantés (AIFIC).

La décision d’implantation

Suite à cet examen complet, l’équipe médicale établit un bilan précis et après concertation de tous les acteurs du service d’implantation, la décision de l’opération sera décidée. Les critères prépondérants à cette décision sont la faisabilité chirurgicale, l’état de l’oreille interne, le nerf auditif et les restes auditifs utilisables.

L’opération chirurgicale

L’opération chirurgicale pour la pose de l’implant dure en moyenne 2 heures sous anesthésie générale. La durée d’hospitalisation n’excède pas 3 jours. Les nouvelles technologies opératoires permettent de poser l’implant avec une incision de l’ordre de 4 cm derrière l’oreille.

Quatre semaines environ après l’opération, l’implant est activé pour la mise en service du processeur extérieur. Après une première série de réglages, le patient va commencer à entendre avec une certaine netteté différents sons. Il va reconnaître ensuite rapidement tous les sons qu’il avait oubliés. A terme, il pourra même utiliser le téléphone. Une période de rééducation plus ou moins longue sera nécessaire avec des consultations en orthophonie pour le contrôle des acquis. 

Prise en charge

Tous les frais médicaux, chirurgicaux, implant compris, sont pris en charge par la CPAM et les mutuelles (arrêté du 06 mars 2009).

Assurance

Le processeur externe est relativement couteux (environ 6.000€) et fragile. Il est vivement conseillé de l’assurer. Notre association a négocié, pour nos adhérents, un contrat de groupe avantageux auprès des assurances Allianz. Un dossier est à votre disposition sur simple demande auprès de l’AIFIC.

Consommables et entretien

Les piles et les batteries sont remboursées par votre caisse d’assurance maladie et mutuelle aux conditions suivantes :

  • Piles : forfait annuel 120€
  • Batteries : forfait sur 5 ans 600€

Attention :

Il n’est pas possible de cumuler les 2 forfaits, vous devez choisir l’un ou l’autre lors de votre première demande.

Le service médical vous fournira une ordonnance annuelle. Le fabricant vous fournira une feuille de soins et une facture à chaque fourniture et l’ensemble sera à envoyer à votre caisse.

Les accessoires : antenne, câble, etc, sont aussi soumis à un forfait annuel à concurrence de 100€. Les mêmes documents sont à fournir à votre caisse, comme précédemment.

Nous vous conseillons d’entretenir votre matériel suivant les indications et conseils du fabricant de votre processeur. 

Utilisation et précautions

Le processeur peut être utilisé toute la journée sans problème. Il est nécessaire néanmoins de prendre quelques précautions.

Le processeur craint l’humidité (ne pas le garder sous la douche), le protéger de la pluie, des projections d’eau, de la poussière. Le soir mettre le processeur dans le système de dessiccation qui vous a été fourni par le fabricant.

Portiques antivol

Les portiques antivol des magasins et lieux publiques ne posent pas de problème si les arceaux de détection sont situés en dessous du niveau de la tête. Dans le cas contraire ne pas s’y exposer.

Attention

Vous ne pouvez pas passer sous les portiques de détection des aéroports. Vous devez au contrôle desécurité présenter votre carte ou votre certificat de porteur d’implant qui vous a été remis par le centre d’implantation.

Sports et loisirs

Tous les sports et loisirs sont praticables avec un processeur.  Si vous pratiquez un sport violent ou à risque, il est conseillé de retirer votre processeur. En cas d’exposition au risque de recevoir un choc à la tête nous vous conseillons de porter un casque de protection. 

Radio et plaque d’induction

Les ondes de radios transmissions, les téléphones portables, Wi-Fi, Bluetooth, et réseaux divers  ne semblent pas générer des problèmes d’interférences. Pour les plaques d’induction il est conseillé d’éviter d’approcher l’oreille implantée et de se maintenir à une distance d’environ 1 mètre. 

Rééducation/entourage

L’implant cochléaire permet au bénéficiaire d’entendre à nouveau des sons qu’il aura quelques difficultés au début de sa rééducation à comprendre. Il est important qu’il apprenne à les reconnaitre progressivement par un travail personnel et une implication de son entourage (familial et professionnel).

L’implant est une aventure formidable et il est important que l’entourage soit informé sur la technique et le principe de l’implant avec ses possibilités et ses limites.

Les personnes en contact avec un implanté doivent si possible soigner leur diction, parler normalement sans élever la voix, rester en face et éviter d’être à contre-jour. Les zones bruyantes et les bruits de fonds sont des éléments perturbateurs à une bonne compréhension. Il est aussi important qu’il se familiarise avec les voix de ses interlocuteurs. Ce temps d’adaptation plus ou moins long, permettra à son cerveau de reconnaitre progressivement ce qu’il n’a plus entendu depuis longtemps.

Ces efforts doivent être partagés avec tous les acteurs de la vie de tous les jours de l’implanté.

Les bénévoles de l’AIFIC se tiennent à votre disposition à l’occasion de ses permanences à l’hôpital Rothschild pour vous faire partager leurs expériences personnelles

 

Fabricants/liens actifs

 

Advanced Bionics sarl

9 rue Maryse Bastié
69500 Bron

Tel : 04 72 14 54 60

N°  vert : 0800 92 900 ( du lundi au vendredi de 9h à 12h)

Question.utilisateur@advancedbionics.com

 

Cochlear France SAS

Cochlear France SAS
135 route de Saint Simon
CS 43574
31035 Toulouse Cedex 1, France

www.cochlear.fr

N° vert (gratuit depuis un fixe) : 805 200 016

info-fr@cochlear.com

servicepatients@cochlear.com

 

Vibrant MED-EL Hearing technology

400 avenue Roumaville
Bât.6-CS 70062
06902 Sophia Antipolis Cedex

Tel : 04 83 88 06 00

Fax : 04 83 88 06 01

office@fr.medel.com

Le MED-EL care center  de Paris déménage. A partir du 17 mai 2017, il sera

7 Rue Abel   Paris (12ème)  (Métro/RER Gare de Lyon)

Tel 01 40 21 83 68 

office.paris@fr.medel.com

 

Oticon Medical/Neurelec

2720 Chemin Saint Bernard
06224 Vallauris Cedex

contact@neurelec.com  - www.neurelec.com

Tel: 04 93 95 18 18

Service clients: 0 805 119 118

customers-neurelec@oticonmedical.com